ÉPICERIE DURABLE

UNE VISITE GUIDÉE

Jeudi soir, 19 h.

Vous venez d’entrer à l’épicerie et vous apercevez une affiche qui annonce le Jour de la Terre. Pourquoi cette affiche se trouve-t-elle au supermarché ?

Puisqu’on mange tous les jours, plusieurs fois par jour, nos choix alimentaires peuvent faire une grande différence sur notre impact environnemental. Parcourons ensemble les allées afin de voir comment il est possible de faire de meilleurs choix pour concilier la santé de notre planète à la nôtre.

Premier arrêt : fruits et légumes

Ici, on privilégie les légumes et les fruits locaux et de saison. Acheter près de chez nous, ça signifie que les aliments ont moins voyagé, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre. Ça permet aussi d’encourager les producteurs locaux. Savourez les radis croquants au printemps, les fraises juteuses en été, les pommes sucrées à l’automne et les pommes de terre réconfortantes durant l’hiver.

Les produits biologiques sont aussi à considérer, puisque les techniques de production utilisées sont moins dommageables par rapport à l’agriculture conventionnelle. Allez-y selon votre budget, puisqu’ils peuvent coûter plus cher.

Au rayon des viandes, mettez la pédale douce

On en parle de plus en plus : il est grand temps de réduire notre consommation de viande. La production de viande est très polluante, demande beaucoup d’eau et occupe une grande part des terres agricoles. Pour une transition en douceur, pourquoi ne pas essayer de remplacer la moitié de la viande par des légumineuses dans vos recettes préférées ? Amusez-vous également à découvrir de nouvelles recettes végé. Avec le temps, vous en ajouterez peut-être quelques-unes à votre répertoire.

Prenez votre temps devant l’étalage de poissons

Pour faire des choix de poisson respectueux de l’environnement, n’hésitez pas à questionner votre poissonnier. De manière générale, les espèces locales et situées au bas de la chaîne alimentaire (sardine, hareng, maquereau, etc.) sont de bonnes options. Les méthodes de pêche sélectives sont également moins dommageables pour les écosystèmes (à la main, à l’aide d’un harpon ou avec des casiers).

Pour vous faciliter la tâche, il existe plusieurs outils auxquels vous référer pour faire des choix sensés, à commencer par le Guide de consommation élaboré par l’Aquarium du Québec et la Sépaq. Vous pouvez aussi vous fier à l’application créée par Seafood Watch. Vous êtes amateur de thon en conserve ? Greenpeace a réalisé un classement des marques canadiennes disponibles en épicerie. Sachez également repérer le logo Fourchette bleue pour faire des choix d’espèces provenant du Saint-Laurent.

Dans les allées du centre, on accélère !

Les allées du centre de l’épicerie regorgent d’aliments emballés, voire suremballés, et hautement transformés. Toutes les étapes de culture, de transformation, d’emballage et de transport nécessaires à leur fabrication requièrent de grandes quantités d’énergie. Voici donc quelques astuces pour réduire votre impact environnemental à ce rayon.

D’abord, le truc le plus simple et qui fera la plus grande différence est de cuisiner. Cuisiner davantage vous permet de contrôler un peu plus ce que vous mettez dans votre assiette en utilisant des aliments de base. Essayez de faire vous-même vos barres tendres, vos craquelins ou votre vinaigrette. En prime, c’est très gratifiant, amusant et vous pouvez cuisiner selon vos goûts !

Bien sûr, l’idée n’est pas d’éliminer complètement les aliments transformés. Lorsque vous en achetez, tournez-vous autant que possible vers les grands formats plutôt que les portions individuelles. Vous pourrez ainsi remplir vous-même vos contenants réutilisables. L’achat d’aliments en vrac est également une avenue intéressante, si vous y avez accès. Si vous fréquentez l’Université de Montréal, passez faire un tour chez En Vrac pour acheter des ingrédients biologiques à faible coût.

Voilà maintenant le moment de passer à la caisse. Êtes-vous étourdis ? Plusieurs conseils ont été proposés, mais il ne s’agit pas nécessairement de tous les appliquer d’un seul coup. Ces sont des inspirations pour vous guider dans vos choix.

N’oubliez pas que chaque geste compte.

Nul besoin d’être parfait, l’important est de faire de son mieux.

Vous avez besoin de conseils nutritionnels ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous à la Clinique universitaire de nutrition de l’Université de Montréal.

Ce texte a été écrit par Emmanuelle Dubuc-Fortin, nutritionniste et candidate à la maîtrise, en collaboration avec la Clinique universitaire de nutrition de l’Université de Montréal.

Références :

  • Lavallée, B. (2015). Sauver la planète une bouchée à la fois. Montréal (Québec), Canada : Les Éditions La Presse.
  • Extenso. (2019). La pêche aux poissons verts. [EN LIGNE] http://www.extenso.org/article/la-peche-aux-poissons-verts/ (repéré le 30 mars 2019)

Crédits: Inclut des images créées par Fancycrave – « untitled image » • paulbr75 – « shopping carts store shop » • PublicCo – « vegetables radish greens » • Couleur – « potatoes vegetables erdfrucht » • Joanna Nix – « untitled image » • Robert Bye – « untitled image » • chuttersnap – « untitled image » • Jasmine Waheed – « untitled image » • Nathan Dumlao – « untitled image » • Kristen Sturdivant – « untitled image » • Ernest Porzi – « untitled image »

4 janvier | Mesures en vigueur (mise à jour)

Veuillez prendre connaissance des nouvelles mesures suite aux annonces du gouvernement.