PROFITER DU TEMPS DES FÊTES

SANS CULPABILITÉ !

À l’approche du temps des Fêtes, l’excitation se fait sentir ! Les occasions de célébrer entre amis, entre collègues et en famille sont nombreuses. Ceci dit, derrière toute cette frénésie, est-ce qu’il vous arrive de ressentir une angoisse face aux fameux « kilos du temps des Fêtes » dont tout le monde parle ?

Pas de stress ! Le temps des Fêtes demeure un moment privilégié à partager avec vos proches et voici comment faire pour en profiter sans culpabilité.

Être tout en contrôle

Vous êtes le mieux placé pour décider de la quantité de nourriture qui saura combler votre faim. Manger moins ou encore se priver n’est pas la solution, et ni l’une ni l’autre des options ne sont gagnantes. Donnez-vous donc le droit de goûter un peu à tout et surtout, évitez de tomber dans le panneau de la restriction puisqu’elle engendrera éventuellement des excès.

Allez-y plutôt avec modération, sans privation.

Être à l’écoute de son corps

Manger quand la faim se fait sentir et arrêter lorsque que l’on ressent une plénitude, voici une règle simple, mais tellement efficace.

Pourquoi ? En sautant le dîner par exemple, on risque de s’affamer et de manger encore plus au repas du soir. On obtient donc l’effet inverse, et au lieu de sauver des calories comme on pourrait le penser, on se retrouve à manger davantage pour combler la faim. Alors, on évite de sauter des repas et on reste à l’écoute des signaux que notre corps envoie.

D’autre part, cela peut sembler anodin, mais prendre le temps de manger lentement et de déguster chaque bouchée aide aussi à diminuer la quantité d’aliments ingérés. De cette façon, vous pourrez déguster un petit morceau de bûche qui sera certes meilleur si vous avez de la place pour le manger !

S’hydrater… avec de l’eau

À bas le mythe de la malchance de trinquer à votre santé avec un verre d’eau ! Non seulement l’eau peut aider à éviter les maux de tête du lendemain, mais cela aide grandement à diminuer les calories que l’on boit. Alors, pourquoi ne pas alterner vos consommations d’alcool avec un verre d’eau ?

Demeurer actif et prendre le temps de s’amuser

Avec les températures sous la barre du zéro, il est facile de se laisser tenter par un bon film et de s’emmitoufler dans une couverture. Toutefois, il n’y a rien de mieux que de l’air frais pour s’activer et digérer après un bon repas en famille. Pourquoi ne pas aller se dégourdir les jambes dehors. Que ce soit aller prendre une marche, glisser, patiner ou encore faire une bataille de boules de neige.

Bouger est bon pour le corps et pour l’esprit.

Finalement, l’alimentation, ce n’est pas seulement le contenu de notre assiette. C’est aussi synonyme de plaisir. Le plaisir que l’on a à déguster des aliments qu’on aime et le plaisir que l’on a autour de la table avec nos proches. C’est une dimension de l’alimentation souvent négligée, mais qui prend tout son sens dans les temps de célébration. Avoir du plaisir à manger veut aussi dire manger ce que l’on a envie, que ce soit de la bûche, de la tourtière, des patates, et même des légumes et des fruits, tout en prenant le temps d’apprécier ces moments sans aucun regret.

Et à bien y penser, le temps des Fêtes, ça n’arrive rien qu’une fois par année !

(Pour consulter en nutrition, n’hésitez pas à prendre rendez-vous à la Clinique universitaire de nutrition de l’Université de Montréal !)

Ce texte a été écrit par Camille Bertrand, stagiaire en nutrition, sous la supervision de l’équipe de la Clinique universitaire de nutrition de l’Université de Montréal.

Crédits: Inclut des images créées par Jill Heyer – « untitled image » • Jon Tyson – « untitled image » • Roman Kraft – « Fresh Bread » • Food Photographer | Jennifer Pallian – « Christmas Treats » • Annie Spratt – « Holly tree » • Matthew Fournier – « untitled image » • David Pisnoy – « untitled image »

Fermeture de la piscine

Fermeture temporaire du 27 août 2022 jusqu'au printemps 2023