L'ENTRAINEMENT EN PISCINE

Pour garder la forme, même blessé(e) !

Une blessure t’empêche de bouger comme tu en as l’habitude et tu aimerais éviter que cette situation sédentarise ton quotidien ?

Nous avons demandé à notre experte – Émilie Fournier, physiothérapeute des équipes de football et de rugby masculin des Carabins – de nous présenter une alternative afin de demeurer actif(ve) dans un contexte où tu te serais blessé(e). D’emblée, elle propose la natation comme activité de prédilection !

« La natation est idéale pour entrainer tout le corps sans exposer ses articulations aux impacts. C’est LE sport tout désigné pour les blessés. » – Émilie Fournier

Portrait d’une discipline qui permet aux sportifs de recommencer à bouger plus rapidement suite à une blessure.

Travailler sans stress

La principale raison pour laquelle on suggère la natation aux blessés est que c’est un sport à impact minimal. L’effet d’apesanteur lorsque l’on est immergé dans l’eau fait en sorte que les mouvements qui y sont effectués seront moins stressants et douloureux pour les articulations.

C’est donc une activité qui s’adresse à plusieurs clientèles, peu importe l’âge et la forme physique de la personne. On conseille d’ailleurs à ceux qui souffrent d’embonpoint, d’arthrose ou de blessures de nager afin de développer et maintenir leurs capacités cardiorespiratoires et leur tonus musculaire. La natation intervient d’ailleurs aussi au niveau de la mobilité articulaire et du maintien d’un poids santé, deux éléments clés si tu souhaites garder la forme.

Connais-tu l’hydrothérapie ?

L’hydrothérapie regroupe tous les traitements qui utilisent l’eau à des fins thérapeutiques. Comme l’immobilisation a des conséquences néfastes, les physiothérapeutes utilisent ces techniques afin de permettre aux blessés de recommencer à bouger plus rapidement suite à l’accident, et par conséquent, de récupérer en moins de temps.

« Les gens doivent savoir que même en phase de douleur aiguë, il est important de bouger le corps. » – Émilie Fournier

L’aquajogging est un bon exemple d’hydrothérapie où le baigneur travaille sans impact avec la résistance de l’eau. Au CEPSUM, la partie moins creuse de la piscine est un endroit sécuritaire tout désigné pour recommencer à bouger grâce à ce type d’entrainement.

Pour te situer, la partie moins creuse de la piscine – au moment du bain familial – est au fond complètement lorsque tu te trouves dans cet angle.

C’est bon pour le moral

Fait intéressant, nager exerce aussi des effets bénéfiques sur la santé mentale. En raison de son effet relaxant, l’eau permet de diminuer les tensions et le stress. La combinaison de ce qui précède avec les endorphines sécrétées pendant l’effort laissera le nageur dans un état de grande béatitude suite à une séance. Ça t’aidera donc à combattre les possibles blues occasionnés par la blessure.

« La natation, ce n’est pas toujours un premier choix lorsqu’on se met à bouger. Tes cheveux seront mouillés et tu devras les sécher, c’est certain. Ceci dit, nager est une activité bénéfique pour la santé à bien des égards. Beaucoup de raisons font qu’on n’y va pas, mais une fois qu’on s’y met, le changement est réellement bénéfique. » – Émilie Fournier

Envie de tenter le coup ?

Sache que les dimanches après-midi, une période est réservée au bain familial au CEPSUM. Ce moment pourrait s’avérer un bon départ pour faire vivre les bienfaits de l’eau à ton corps meurtri. Et une fois que tu auras retrouvé un peu plus de tonus, plusieurs périodes de nage libre sont disponibles afin de convenir à ton emploi du temps.

En terminant, un cours aquatique sera moins spécifique à ta réadaptation, mais contribuera certainement à te garder en forme, ce qui ne peut qu’être bénéfique à ta remise sur pied. Une fois que tu te sentiras plus en confiance, la vaste gamme de cours offerte au CEPSUM peut te permettre d’explorer la natation. À découvrir !

Finalement, que tu commences à nager pour le plaisir, ou parce que tu t’es blessé(e), maîtriser quelques bases te permettra d’essayer plusieurs nouvelles disciplines par la suite. Pour n’en nommer que quelques-unes, le water-polo, le surf et la plongée sont toutes des activités auxquelles tu seras en mesure d’accéder avec plus de confiance une fois que tu seras complètement guéri(e) et que tu auras développé quelques techniques.

Émilie Fournier est physiothérapeute diplômée de l’Université de Montréal. Diplômée de la maîtrise en 2013, elle œuvre depuis janvier 2014 auprès des équipes de football et de rugby masculin des Carabins.

Parallèlement grande sportive, elle a pratiqué le soccer (niveau compétitif AAA) jusqu’à ses 18 ans ainsi que le handball à partir de l’adolescence (niveau élite, puis national par la suite). Au cours des dernières années, Émilie a développé une passion pour la course à pied et se prépare actuellement pour son deuxième triathlon. Pour y arriver, elle a dû se mettre à la natation, activité qu’elle n’avait jamais pratiquée auparavant et pour laquelle elle a eu une véritable piqûre.

Crédits: Inclut des images créées par Artem Verbo – « untitled image » • Ibrahim Mohamed – « untitled image » • Haley Phelps – « Relaxing on water in sunlight »

NOUVEAUTÉ | VESTIAIRE UNIVERSEL

Profitez de cette aire partagée et accessible à tous dès aujourd'hui!