Les visages du CEPSUM : Anne-Marie Labrecque

Le sport, vecteur de productivité

Bien avant de devenir directrice du cabinet de la doyenne de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Anne-Marie Labrecque était une étudiante qui profitait plusieurs fois par semaine des plateaux du CEPSUM pour s’entrainer. La carrière l’ayant menée ailleurs, elle cesse de fréquenter l’endroit pendant quelques années, sans pour autant s’éloigner du mode de vie actif.

Anne-Marie en randonnée dans le parc provincial Peter Lougheed (Alberta)

« L’activité physique est centrale, cruciale et vitale pour moi. C’est un point d’ancrage qui me permet d’être bien dans ma tête et dans mon corps. Quand j’ai une mauvaise journée, je pars courir et c’est comme un remède, après je vais mieux ! » – Anne-Marie Labrecque

Retour aux sources

C’est quelque part entre 2003 et 2004, alors qu’elle occupe un poste à l’UdeM, que le CEPSUM redevient son lieu de prédilection pour bouger.

« Malgré son architecture assez brutaliste, le CEPSUM reste super chaleureux. Certaines choses changent avec les années (les vestiaires, ça a fait du bien !), mais l’ambiance demeure la même. Je m’y sens encore comme à la maison. » – Anne-Marie Labrecque

Ce qui caractérise cette fameuse ambiance ? Pour Anne-Marie, c’est sans contredit la variété de clientèle qui fréquente l’endroit. Les générations s’y côtoient sans prétention.

« J’aime croiser des personnes âgées, des étudiants et des employés un peu partout, c’est sympathique. » – Anne-Marie Labrecque

Elle le constate jour après jour : Tout le monde est bienvenu sur les plateaux, l’atmosphère y est relaxe, décomplexée et invitante. Selon elle, il ne suffit que d’un pas dans le vestiaire pour comprendre qu’on est loin des centres guindés où la performance et la compétition dominent.

Post-pandémie

Comme la planète entière, Anne-Marie a vu sa routine basculer avec la pandémie de la COVID-19. En mode télétravail, celle qui avait l’habitude de fréquenter les plateaux du CEPSUM trois matins par semaine n’a pu y remettre les pieds que plusieurs mois plus tard.

« J’ai dû modifier mes habitudes d’entrainement. Cet été, j’ai profité de l’extérieur au maximum pour courir, faire du vélo, de la randonnée en montagne et du kayak. » – Anne-Marie Labrecque

Ceci dit, le centre sportif lui a énormément manqué.

« Gravir les marches de l’entrée, être la première dans le vestiaire et sentir tranquillement l’effervescence monter avec l’arrivée des autres sportifs, ça ne se remplace pas par une course en solo dans mon quartier. J’ai un bon moteur de motivation interne, mais il y a certains facteurs extrinsèques – comme les gens – qui aident aussi par moments. » – Anne-Marie Labrecque

Les bouleversements reliés au confinement ont provoqué une augmentation du volume de travail pour certains d’entre nous. Anne-Marie fait partie de ces derniers. Comment une directrice réussit-elle à maintenir une régularité dans les heures accordées à l’activité physique malgré les semaines bien chargées ? Que doit-elle sacrifier au profit du sport ?

« Rien ! Le jour où on réalise qu’en s’entrainant, on est non seulement en forme, mais que ça nous permet aussi d’être plus productifs au travail, c’est là où trouver du temps devient beaucoup plus simple. Après avoir bougé, je suis plus concentrée, donc j’accomplis mes tâches de façon plus efficace. Je place des heures de sport et j’enlève des heures de travail moins productives à mon agenda. Équation très payante ! » – Anne-Marie Labrecque

Afin de varier ses activités, Anne-Marie se dit partante à essayer les entrainements en ligne pour bouger. Ça tombe bien, le CEPSUM propose justement une programmation en ligne parfaite pour explorer toutes sortes de cours dans le confort de sa demeure /son chalet /son château /son bateau.

« Notre vie a tellement changé, c’est le temps d’y introduire de la nouveauté ! Profiter du CEPSUM chez moi, je ne dirai certainement pas non. » – Anne-Marie Labrecque

Anne-Marie au parc national du Tongariro (Nouvelle Zélande)

Découvre divers contenus pour te motiver à bouger davantage à partir de la maison tels que des cours, des plans d’entrainement et plus encore via nos pages Facebook et YouTube.

Sers-toi, ils sont là pour ça !

Crédits: Photos par Robert La Salle, photographe

NOUVEAUTÉ | VESTIAIRE UNIVERSEL

Profitez de cette aire partagée et accessible à tous dès aujourd'hui!